Comment être un bon dirigeant est une question à laquelle Napoléon Hill apporte une réponse dans son célèbre ouvrage « Réfléchissez et devenez riche ». En effet, il traite la question en fournissant les 11 secrets d’un bon dirigeant.

Comment être un bon dirigeant

Comment être un bon dirigeant grâce aux 11 secrets suivants ?

Voici les 11 secrets d’un bon dirigeant cités par Napoléon Hill dans son livre « Réfléchissez et devenez riche ».

Le courage à toute épreuve:  

Un bon dirigeant doit faire preuve de courage car personne n’aime être dirigé par une personne qui manque de confiance en soi et de courage. Effectivement, il nous arrive à tous d’avoir peur. Cependant, cela n’est pas le problème car le plus important est la réaction que nous avons face  à la peur.

La maîtrise de soi:

Une autre qualité d’un bon dirigeant est de savoir faire preuve de maîtrise de soi. En effet, lorsqu’on n’arrive pas à se maîtriser, on aura du mal à maîtriser les autres.

Un sens aigu de la justice:

Un bon dirigeant doit faire preuve de justice et d’équité envers ses subordonnées. Cela lui procurera le respect de ceux qu’il dirige.

La sûreté dans la décision:

Comment être un bon dirigeant

Il doit être capable de décider, quitte à prendre une mauvaise décision. Il s’agit là d’être une personne qui n’hésite pas à prendre une décision. Même si la concertation avec son équipe, avant de prendre certaines décisions, est louable, le bon dirigeant doit être capable prendre des décisions et montrer une certaine assurance.

La précision des plans:

Un bon dirigeant doit avoir un plan précis et facile à exécuter. En d’autres termes, il ne doit pas travailler à l’aveuglette. Pars conséquent, son travail doit être planifié. Par ailleurs, les plans doivent être revus et réorganisés lorsque les objectifs ne sont pas au rendez-vous.

Les lecteurs de cet article ont également lu: Comment rebondir suite à un échec ?

L’habitude d’en faire plus que les autres:

Un bon dirigeant aime toujours faire plus qu’il n’en demande à ses équipes.

Une personnalité irréprochable:

Pour gagner le respect de ses subordonnées, il faut avoir une personnalité irréprochable.

La sympathie et la compréhension:

La sympathie d'un bon dirigeant

Une des qualités d’un bon manageur est de faire preuve de sympathie pour ceux qu’il dirige et comprendre leurs problèmes. En d’autres termes, lorsqu’il est insensible aux difficultés personnelles des membres de son équipe, il n’obtiendra pas le meilleur d’eux.

Le respect du détail:

Pour réussir, un bon dirigeant ne devra négliger aucun des détails inhérents à sa charge.

La volonté d’assumer toute la responsabilité:

Un bon dirigeant assume la responsabilité des erreurs et des fautes de ses subordonnés. Par conséquent, il ne doit en aucun cas fuir cette responsabilité. Aussi, assumera t-il la faute lorsqu’un subordonné se trompe ou fait preuve d’incompétence.

La coopération:

« Un patron, pour réussir, doit comprendre et appliquer le principe de l’effort en commun, être capable d’obtenir de ses subordonnés qu’ils fassent de même. » N. Hill

Conclusion:          
La meilleure façon de diriger repose sur le consentement et la sympathie des dirigés, pas sur la force. En effet, parce qu’elles ne fonctionnent pas sur ce modèle,  les dictatures sont éphémères (Napoléon, Mussolini, Hitler en sont des exemples).

 

Recevez gratuitement le GUIDE POUR UNE VIE RICHE ET ÉPANOUIE.

Moutar

Pour un monde meilleur

www.progressons.eu